Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 22:44

Samedi 17 Septembre 2016

 

Voici la première sortie de notre escapade à Champorcher dans le Val d’Aoste.

 

Nous garons la voiture à la fin de la route goudronée, sur le parking de l’Ansermet (1 750m).

Nous prenons le sentier 10 qui mène au Lac Muffé (2 076m) puis continuons sur ce sentier jusqu’au Col de Lac Blanc (2 309m).

Pendant que nous redescendons d’une centaine de mètres par le sentier n°5 nous découvrons le Lac Vallette, caché en contre bas du Refuge Barbustel. Juste avant d’arriver au refuge, nous biffurquons sur la gauche en direction du Lac Noir et passons le petit pont de bois qui le sépare du Lac Blanc qui se trouve juste en dessous.

Par le sentier n°102 nous poursuivons vers le Lac Cornu puis vers le fond de la combe des lacs où nous prenons le sentier n° 5C qui monte au Grand Lac (2 485m).

Nous contournons le Grand Lac et arrivons à la maison forestière où nous suivons le sentier n°6 qui mène au sommet de la Pointe Medzove.

La vue s’ouvre sur la multitude de lacs qui entoure le Grand Lac. Notre objectif du lendemain, le Mont Glacier, se dresse dans le prolongement des arêtes qui s’étirent depuis Medzove.

Le ciel se charge de nuages gris et le vent se lève sur les sommets, nous redescendant par le même itinéraire jusqu’à la voiture.

 

Dénivelé positif : 1 400m

Bar du Lac Muffé

Bar du Lac Muffé

Descente du Col du Lac Blanc

Descente du Col du Lac Blanc

Vue sur le Lac Vallette

Vue sur le Lac Vallette

Chalet du Lac Blanc

Chalet du Lac Blanc

Refuge Barbustel

Refuge Barbustel

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Blanc

Lac Cornu + Cima G. Marquis

Lac Cornu + Cima G. Marquis

Vue sur le Lac Cornu et le Lac Noir

Vue sur le Lac Cornu et le Lac Noir

Montée à Medzove + Vue sur le Gran Lac

Montée à Medzove + Vue sur le Gran Lac

Pointe Medzove et vue sur le Mont Glacier enneigé

Pointe Medzove et vue sur le Mont Glacier enneigé

Grand Lac et Lac de la Leita

Grand Lac et Lac de la Leita

Gouille sans nom

Gouille sans nom

Maison Forestière

Maison Forestière

Lac Noir au retour

Lac Noir au retour

Pointe Medzove par les Lacs (2 845m)
Refuge Barbustel

Refuge Barbustel

Vue depuis le Col du Lac Blanc vers le Lac Muffé

Vue depuis le Col du Lac Blanc vers le Lac Muffé

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Grand Paradis
commenter cet article
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 22:58

Vendredi 09 Septembre 2016

 

Nous continuons sur la lancée de nos explorations hors sentiers ; nous visons cette fois-ci la Pointe de Platé, cela lui apprendra à nous regarder de haut comme ça !

Nous laissons la voiture à Praz Coutant (1 270m) puis nous nous mettons en jambes dans la montée du désert de Platé. Nous passons devant le petit refuge de Platé (2 032m) et prenons le sentier de droite en direction du Col de Portette (2 354m).

Du Col, nous devons redescendre d’une centaine de mètres en suivant le sentier qui mène au Passage de Dérochoir. Puis, passé le premier éperon rocheux, nous quittons le sentier pour remonter les pentes assez raides qui mènent au pied d’un petit couloir. Nous débouchons à un tout petit col marqué d’un cairn et remontons l’arête au mieux jusqu’au sommet.

Le sommet, sobrement orné d’un cairn offre une vue panoramique 360° ! Mont Blanc, Vallée de Passy, Vallon de Sales, Désert de Platé, Flaine…

Nous redescendons l’arête jusqu’au petit col puis les pentes d’éboulis assez raides qui ramènent au sentier du Dérochoir et décidons de rentrer par là pour faire une boucle.

Nous traversons le grand pierrier de calcaire et remontons légèrement pour atteindre le Passage qui permet de basculer sur les Ayères.

Après une pause casse-croute, nous empruntons les cordes fixes du Dérochoir et entamons la descente jusqu’à Ayères des Pierrières.

Nous  prenons ensuite la piste de Barmus pour regagner Plaine Joux puis testons de nouveaux sentiers afin de retourner à Praz Coutant sans marcher sur la route.

 

Dénivelé positif : Environ 1 500m

Les Egratz

Les Egratz

Refuge de Platé

Refuge de Platé

Col de la Portette

Col de la Portette

On quitte le sentier du Dérochoir

On quitte le sentier du Dérochoir

Objectif en vue (pointe de gauche)

Objectif en vue (pointe de gauche)

On grimpe dans les pentes raides

On grimpe dans les pentes raides

On prend de la hauteur

On prend de la hauteur

Sommet!

Sommet!

Vue plongeante sur Passy

Vue plongeante sur Passy

Arête du Dérochoir

Arête du Dérochoir

Descente dans la caillasse

Descente dans la caillasse

Les Lacs des Laouchets

Les Lacs des Laouchets

Pointe du Dérochoir

Pointe du Dérochoir

Envers des Fiz

Envers des Fiz

Traversée vers le Dérochoir

Traversée vers le Dérochoir

Dans le rétro, Pointe de Platé à gauche

Dans le rétro, Pointe de Platé à gauche

Pointe de Platé (2 554m)
Vallon de Sales

Vallon de Sales

Pointe de Platé (2 554m)
Epilobes des moraines

Epilobes des moraines

Passage du Dérochoir

Passage du Dérochoir

Pointe de Platé (2 554m)
Traversée du dernier éboulis avant le sentier des Ayères

Traversée du dernier éboulis avant le sentier des Ayères

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Haut Giffre
commenter cet article
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 04:29

Samedi 03 Septembre 2016

 

Nous guettions depuis quelque temps ce passage au pied du Charvet  qui avait l’air bien raide.

C’est vrai que depuis la Vallée de l’Arve, les Aravis nous narguent tout le temps, mais pour accèder aux combes des Aravis, il faut déjà perdre 1h de voiture. D’où l’idée d’aller au Charvet depuis Lintre.

Après avoir repéré un topo sur C2C (quelqu’un nous avait déjà volé l’idée….) nous nous décidons à aller voir cela de plus près.

Nous avions prévu de marcher depuis Lintre mais finalement nous avons l’opportunité de monter en 4x4 jusqu’à la Pierre Fendue (1 396m) ce qui raccourci la course d’environ 1h, surtout que ce n’est pas une heure de marche très passionnante puisqu’il s’agit de la piste 4x4.

Nous partons donc comme des faignants de la Pierre Fendue et suivons le sentier qui mène à la Combe des Fours. Le sentier monte rapidement dans la gorge de la cascade des Fours et nous conduit aux ruines de Chombas. Nous laissons le sentier qui part ensuite vers le Col de Doran pour suivre une petite sente à moutons, sous l’œil intrigué de deux traileurs.

Nous traversons un grand pierrier puis des pentes herbeuses afin de rejoindre une petite tête notée 2 082m sur la carte IGN.

Nous grimpons ensuite dans les pentes herbeuses en direction du bas de couloir SE, nous traversons deux ravines  et encore une pente herbeuse avant d’atteindre le départ du couloir.

Nous remontons le couloir dans les pierres instables en nous aidant des bons rochers qui le bordent.

Avant la sortie du couloir nous nous dégageons du couloir de pierres pour grimper dans les pentes herbeuses bien raides qui mènent au petit col où arrive le sentier de la voie normale de La Clusaz.

Nous remontons la longue pente en nous agrippant aux touffes d’herbes et débouchons enfin au pied du Charvet. Il ne nous reste plus qu’à suivre le balisage rouge qui chemine dans les pierres calcaires de la face sud et conduit à une petite cheminée de quelques mètres juste sous le sommet.

 Nous avons atteint notre objectif et nous sommes d’autant plus satisfaits que la vue est très belle.

Nous descendons par le même itinéraire en sortant cependant la corde et le piolet pour nous assurer dans les pentes herbeuses qui peuvent s’avérer dangereuses en cas de glissade.

Nous redoublons de vigilance une fois dans le couloir de pierres instables pour ne pas provoquer de chutes de pierres, et regagnons la prairie au-dessus de Chombas pour un casse-croute bien mérité.

Il ne nous reste plus qu’à rentrer à la voiture par le chemin.

 

Dénivelé positif : environ 1 200m

 

Montée sur le sentier de la Combe des Fours

Montée sur le sentier de la Combe des Fours

En direction de Chombas; on voit déja notre objectif

En direction de Chombas; on voit déja notre objectif

Départ du couloir

Départ du couloir

Pointe Perçée

Pointe Perçée

Mont Charvet vu depuis les pentes herbeuses à la sortie du couloir

Mont Charvet vu depuis les pentes herbeuses à la sortie du couloir

Début de la Combe des Fours

Début de la Combe des Fours

Sentier de la Voie Normale

Sentier de la Voie Normale

Croix sommitale

Croix sommitale

Vue sur les Aravis direction Mont Fleuri depuis le Sommet

Vue sur les Aravis direction Mont Fleuri depuis le Sommet

De l'autre côté de la chaine...

De l'autre côté de la chaine...

Mont Charvet (2 538m)
Mont Charvet (2 538m)
Descente des pentes herbeuses

Descente des pentes herbeuses

Descente à ski!?

Descente à ski!?

Le Charvet dans le rétro

Le Charvet dans le rétro

Les Quatre Têtes

Les Quatre Têtes

Sallanches

Sallanches

Panorama

Panorama

Mont Charvet (2 538m)
Dans le rétro, juste avant Pierre Fendue

Dans le rétro, juste avant Pierre Fendue

Tracé

Tracé

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Aravis
commenter cet article
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 17:31

Vendredi 26 Août 2016

 

Nous sommes réveillés un peu en avance par nos voisins de dortoirs, nous nous préparons tranquillement et allons jeter un œil dehors, le ciel est tapissé d’étoiles et la nuit est douce.

Nous prenons le petit déjeuner rapidement et quittons le refuge à 4h45 en direction du lac Grande di Viso. Le sentier contourne le lac et la montée du Pas de Sagnette débute. D’abord par un sentier puis ensuite les passages dans les rochers se multiplient, nous nous aidons des chaines qui sont en place pour progresser. La frontale éclaire devant nos pas mais c’est à la descente que nous découvrirons que ce passage est en fait très raide.

Nous faisons une courte pause au Pas de Sagnette tandis que le soleil embrase l’horizon et la mer de nuage qui recouvre la plaine du Pô. Malheureusement, nous ne pourrons assister au lever de soleil car nous devons redescendre d’une centaine de mètres et nous nous retrouvons derrière l’arête de la Punta Barracco. Nous traversons la moraine afin d’atteindre l’ancien glacier du Viso que nous devons remonter jusqu’au Bivouac Andreotti (3 270m). La progression n’est pas facile dans ce tas de cailloux instables.

Au dessus du bivouac les blocs de pierres instables laissent place à un sentier raide saupoudré de sable morainique qui a le seul avantage de me rappeler les vacances sur les volcans d’Indonésie.

Après cette centaine de mètres un peu fatigante, nous entamons enfin les 400 derniers mètres de varappe dans un bon rocher de Serpentine facile à escalader.

Nous suivons les marques jaunes qui balisent l’itinéraire car le tracé n’est pas si évident. D’ailleurs nous nous fourvoyons en prenant l’itinéraire balisé qui conduit les grimpeurs de l’Arête Est à la Voie normale. Comme il s’agit d’une traversée nous ne nous en appercevons seulement au bout de la traversée, lorsque nous ne trouvons plus de peinture jaune sur les rochers, cela nous a fait perdre un peu de temps et d’énergie.

De retour sur la Voie Normale nous redoublons de vigilance pour suivre le balisage qui chemine entre les blocs, les vires et les cheminées. La fatigue commence à se faire un peu sentir mais tout d’un coup, la croix sommitale apparait ! Encore un dernier effort et nous rejoignons le sommet et les deux groupes qui sont montés au même rythme que nous. 

Il est 9h30, il fait doux, le ciel est bleu azur, la vue 360° est magnifique. Le sommet se mérite mais la récompense en vaut la peine.

 

Une fois rassasiés de cette superbe vue nous entamons la descente qui sera à peine plus rapide que la montée. Il faut de nouveau chercher l’itinéraire et désescalader toutes les cheminées et tous les blocs car il n’y a pas d’équipement de rappel en place. De plus il y a quelques bouchons dans les passages un peu délicats et lorsque les retardataires croisent les plus rapides.

Nous nous arrêtons au pied de l’ancien glacier juste avant de retraverser et surtout remonter le Pas de Sagnettes. Nous avalons difficilement un morceau de sandwich et repartons de plus belle un peu avant 13h.

C’est en redescendant par les chaines du pas de Sagnette que nous découvrons ce que la nuit nous avait caché quelques heures plus tôt. Bientôt, nous regagnons le refuge Q. Sella pour faire une dernière pause avant de repartir vers le parking. Sur cette dernière partie de sentier, il y a quand même quelques petites montées et le pierrier de la moraine à traverser qui font que nous mettrons encore une fois à peine moins de temps à la descente.

Nous arrivons à la voiture à 17h15, un peu fatigués…

Nous n’avions pas imaginé que cette course était si longue mais le jeu en vaut la chandelle ; Le panorama est sublime.

 

Dénivelé positif : environ 1500m

Pas de Sagnette encore endormi

Pas de Sagnette encore endormi

Mont Viso (3 841m)
Mont Viso (3 841m)
Alpinistes sur le sentier et soleil levant

Alpinistes sur le sentier et soleil levant

un peu plus haut

un peu plus haut

Montée au bivouac Andreotti

Montée au bivouac Andreotti

Pas de Sagnette

Pas de Sagnette

de plus en plus haut

de plus en plus haut

Sous le sommet

Sous le sommet

Croix sommitale

Croix sommitale

Panorama du sommet

Panorama du sommet

Panorama du sommet, Punta Nizza

Panorama du sommet, Punta Nizza

Pian del Ré, on voit la voiture!

Pian del Ré, on voit la voiture!

On attaque la descente

On attaque la descente

Gendarme esthétique

Gendarme esthétique

Le sentier passe au pied

Le sentier passe au pied

Ambiance...

Ambiance...

Le Gros Tas de Cailloux

Le Gros Tas de Cailloux

Lacs Forciolline

Lacs Forciolline

Au retour, Lacs Delle Sagnette

Au retour, Lacs Delle Sagnette

Lac Chiaretto et Epilobes

Lac Chiaretto et Epilobes

Lac Fiorenza

Lac Fiorenza

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Queyras
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 15:02

Jeudi 25 Août 2016

 

Voici déjà plusieurs étés que nous voulions aller au Viso, mais après plusieurs annulations, cette fois-ci fût la bonne.

Nous quittons la Haute Savoie jeudi matin et après quelques heures de trajet nous garons la voiture sur le parking archi-plein de Pian Del Ré.  Les Turinois et les touristes se massent à Pian Del Ré pour un petit pèlerinage aux sources du Pô et pour déjeuner au refuge qui sert parait-il une cuisine italienne excellente. Pour une petite minorité plus sportive, c’est ici que démarrent plusieurs sentiers de randonnée et notamment celui qui mène au refuge Quintino Sella où nous allons passer la nuit.

 

Nous entamons la montée en début d’après-midi, il fait bien chaud mais heureusement, nous sommes déjà à 2000m et la marche est assez courte.

Nous  passons par le Lac Fiorenza (2 113m) en suivant le sentier V13 et arrivons à un petit col qui s’ouvre sur un nouveau lac (Chiaretto) d’un joli bleu turquoise. Nous poursuivons notre montée  sur un sentier bien tracé puis rapidement nous arrivons dans un pierrier bien balisé mais pas très commode pour la marche. A la sortie du pierrier nous débouchons au Colle del Viso, le refuge est en vue ainsi que le lac Grande di Viso. Nous arrivons au refuge par un sentier plus agréable, en milieu d’après-midi.

Une fois installés il nous reste encore le temps de descendre un peu pour visiter le Lac Costagrande qui se trouve en contre bas du refuge.

 

Dénivelé positif : 650m

 

Lac Fiorenza

Lac Fiorenza

Lac Chiaretto

Lac Chiaretto

Lac Grande di Viso

Lac Grande di Viso

Refuge Quintino Sella

Refuge Quintino Sella

Refuge

Refuge

Refuge Quintino Sella (2 640m)
Lac Costa Grande

Lac Costa Grande

Colle del Viso dans l'ombre et sentier d'accès au refuge

Colle del Viso dans l'ombre et sentier d'accès au refuge

Mont Viso dominant le refuge

Mont Viso dominant le refuge

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Queyras
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 04:36

Samedi 13 Août 2016

 

Ce Samedi, nous partons en exploration dans le Chablais, une autre grande classique du coin.

Nous laissons la voiture aux Chalets de Bise et marchons tranquillement jusqu’au Pas de la Bosse (1 816m). Nous quittons le sentier principal pour suivre la sente qui monte dans une combe ombragée par un chemin un peu raide mais bien tracé. Nous débouchons ensuite sur une petite épaule et obliquons vers le Saix Rouquin où une courte traversée rocheuse demande un peu d’attention. Comme la nature est bien faite, au milieu de ce passage se trouve une jolie poignée formée dans le calcaire poli qui ne demande qu’à aider le randonneur.

Nous longeons quelques metres d’une arête avant de traverser les pentes en dessous du sommet puis remontons l’arête Ouest jusqu’au sommet.

Nous profitons de la vue un moment avant de redescendre jusqu’au Col Chaudin puis par le pierrier de la Chaux du Milieu. Nous cheminons dans la Montagne de l’Au, en Suisse, en visant la Dent du Vélan qui se trouve sur la frontière.

Nous ressortons au pied de la dent mais délaissons le Col d’Ugeon pour suivre la ligne de crête jusqu’à la Tête de Charousse (2 003m) puis le Col de Bise (1 915m).

Après avoir repris quelques forces nous décidons de poursuivre notre chemin en passant par la Pointe des Pavis puis les arêtes qui surplombent le Lac Darbon et mènent au Col de Floray. Un peu après le col une sente raide et glissante descend vers les Chalets de Bise pour terminer notre boucle.

 

Dénivelé positif : environ 1 200m

Chalets de Bise

Chalets de Bise

Pointe de Pavis

Pointe de Pavis

au Pas de la Bosse

au Pas de la Bosse

Côté Chevenne

Côté Chevenne

En prenant un peu d'altitude

En prenant un peu d'altitude

Cornettes de Bise (2 432m)
Vallée de Chatel

Vallée de Chatel

Cornettes de Bise (2 432m)
Panorama depuis le sommet

Panorama depuis le sommet

Mont Gardy

Mont Gardy

Encore lui

Encore lui

Dent de Vélan

Dent de Vélan

Depuis le Col d'Ugeon

Depuis le Col d'Ugeon

Une autre Pierra Ment????

Une autre Pierra Ment????

Lac de Neuteu

Lac de Neuteu

Lac Darbon

Lac Darbon

Les Cornettes et le Pas de la Bosse

Les Cornettes et le Pas de la Bosse

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Chablais
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 14:18

Dimanche 07 Août 2016

 

Voilà une jolie boucle dans le Beaufortain, cela faisait longtemps que je n’étais pas retournée dans ce coin.

Nous laissons la voiture un peu avant le parking de Treicol et suivons la route carrossable jusqu’à ce que l’on trouve un sentier plus petit et plus agréable, il ne se fait pas attendre trop longtemps.

Nous sommes sur le sentier du Lac d’Amour, seuls deux autres randonneurs marchent devant nous dans l’ombre matinale. Tout d’un coup je vois les herbes bouger près du sentier, trois petites hermines jouent avec leur mère ! Pas dérangées, elles nous font le spectacle un bon quart d’heure avant que nous nous décidions à reprendre notre marche.

Arrivés au Lac nous suivons une sente qui monte en direction du col du Tutu. Sur ma vieille carte le sentier n’apparait pas c’est pour cela que je pense qu’il s’agit d’une petite sente, en réalité, le bon chemin bien marqué qui part à côté y mène beaucoup plus facilement, mais ce n’est qu’arrivés en haut que l’on s’en apercevra. Le Col du Tutu (2 571m) passe entre des dents pointues au pied de la Pierra Menta, ce passage est très esthétique.

Nous poursuivons le sentier afin d’effectuer une traversée vers le Col du Bresson puis vers le Refuge et Lac de Presset (2 514m).

Après une petite pause casse-croute au lac, nous nous remettons en route pour le Col du Grand Fond (2 671m). Le Mont Blanc apparait majestueusement au bout (ou à peine plus loin..) de la Combe de la Neuva.

Nous prenons la sente qui traverse le pierrier jusqu’à la Brèche de Parozan. Par cette brèche, s’engouffre un épais brouillard cotonneux, mais heureusement la visibilité redevient bonne quelques mètres sous la brèche. Nous descendons vers les alpages de Parozan par un sentier bien raide dans les caillasses.

Nous perdons un peu le sentier dans l’alpage, à l’endroit où les vaches ont piétiné l’herbe mais nous finissons par le retrouver un peu par hasard. Il faut dire que le sentier qui descend à Treicol par cet itinéraire peu emprunté sert de lit au ru et c’est en pataugeant dans l’eau et la boue que nous arriverons finalement à rejoindre la route carrossable. A croire que cela devient une habitude !

 

Dénivelé positif : 1 150m

 

Curieuse!

Curieuse!

Hermine

Hermine

Lac d'Amour

Lac d'Amour

Col du Tutu

Col du Tutu

Barrage de Roselend

Barrage de Roselend

Col du Tutu ou Passage de la Mintaz

Col du Tutu ou Passage de la Mintaz

Suite de l'itinéraire vers Presset

Suite de l'itinéraire vers Presset

Myosotis

Myosotis

Pierra Ment'

Pierra Ment'

Lac de Presset

Lac de Presset

Vue depuis le Col du Grand Fond

Vue depuis le Col du Grand Fond

Col du Bresson

Col du Bresson

Combe de la Neuva

Combe de la Neuva

Col du Bresson coté Neuva

Col du Bresson coté Neuva

Qui c'est??

Qui c'est??

Combe de la Neuva et son joli lac

Combe de la Neuva et son joli lac

Brèche de Parozan

Brèche de Parozan

Fantôme

Fantôme

Brèche de Parozan coté Alpage de Parozan

Brèche de Parozan coté Alpage de Parozan

Dans le rétro

Dans le rétro

Alpage de Parozan et ses belles Tarines

Alpage de Parozan et ses belles Tarines

Lys Martagon

Lys Martagon

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Beaufortain
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 01:20

Lundi 25 Juillet 2016

Refuge des Conscrits

 

Nous étions partis pour une boucle de trois jours entre Beaufortain et Mont Blanc mais la météo capricieuse de ce début de semaine écourtera notre escapade.

Et pour tout dire, les doutes s’installent dès le premier jour !

Nous partons du Cugnon et montons tranquillement à Tré-la-tête, un éboulement ayant endommagé la passerelle du nouveau sentier d’été, nous nous dirigeons vers le « Mauvais pas ». Nous arrivons à hauteur d’un groupe avec guides qui nous informent qu’une arche de glace vient de s’ébouler et que cet itinéraire est impraticable.

Nous rebroussons chemin vers la bifurcation du sentier de la passerelle mais rencontrons un employé municipal muni d’un panneau indiquant que le sentier est interdit.

Après quelques tergiversations nous faisons demi-tour pour rentrer à la maison complétement déçus.

A peine quelques mètres plus bas nous tombons sur un des guides et ses quatre clients ; selon lui, ça passe par la passerelle malgré tout. 

Pour la 3efois de la matinée nous repartons à l’assaut !

Ce nouveau sentier passe au-dessus de la barre rocheuse qui surplombe le glacier de Tré-la-Tête, il fait des tours et des détours, monte et descend, ça n’en finit plus !

Après environ 1h30 de marche nous arrivons à la fameuse passerelle sur laquelle les guides des Contamines s’affairent. Nous obtenons leur autorisation de franchir le pont suspendu et traversons en suivant leurs instructions.

Nous sommes vraiment contents d’avoir pu passer car cela relance notre projet et surtout les cumulus commencent à envahir les sommets, il ne faut pas trop tarder.

Nous arrivons au refuge environ 1h plus tard, un peu fatigués de tant de détours.

 

Dénivelé positif : 1 600m

 

 

Mardi 26 Juillet 2016

La météo du mercredi n’étant pas optimiste nous avons préférés modifier notre itinéraire et supprimer le dernier jour.

Nous partons donc du refuge vers 4h50 et descendons tant bien que mal la moraine afin de rejoindre le glacier de Tré-la-Tête. Nous traversons ce dernier afin d’atteindre le départ de notre montée sur le Glacier du Mont Tondu.

Nous remontons le glacier et arrivons assez rapidement à un petit col assez raide qui note le début de l’arête neigeuse qui monte en direction du Pain de Sucre.

Nous faisons une pose au sommet de ce dernier et traversons vers le Mont Tondu par une arête rocheuse assez aérienne mais facile. Nous atteignons le sommet une trentaine de minutes plus tard.

La vue s’ouvre sur Les Chapieux, l’Aiguille des Glaciers, la Tarentaise… Le Mont Blanc, Les Miages, La bionnassay, Le Col Infranchissable…

Poursuivis par cette météo toujours aussi instable nous préférons avaler au plus vite les 2000m de descente qui nous attendent et nous ne nous attardons pas trop au sommet. Nous retournons au Pain de Sucre et redescendons l’arête neigeuse. Mais, pour le retour nous basculons dans les pentes encore enneigées des Lacs Jovet. La pente est assez soutenue par endroit mais les crampons agrippent bien et nous arrivons rapidement au fond de la zone enneigée juste au-dessus de la barre rocheuse qu’il faut traverser par le « passage de la Cascade ».

Nous ne voyons pas d’autre passage que celui qu’emprunte le torrent c’est donc celui que nous utiliserons aussi. L’eau coule assez faiblement pour nous permettre de passer mais assez fortement pour que nous en ressortions à moitié trempés !

L’opération canyoning terminée, nous retrouvons la sente qui mène aux lacs quelques mètres plus loin et finissons notre descente tranquillement mais mouillés.

Une pause au lac permettra de jeter un œil sur la descente effectuée et de sécher un peu.

Il ne nous reste plus qu’à rentrer au Cugnon avant l’orage.

 

Dénivelé positif : 900m

Refuge de Tré-la-Tête

Refuge de Tré-la-Tête

La passerelle

La passerelle

Objectif du Lendemain

Objectif du Lendemain

Les montagnes et moi commençons à nous reveiller...

Les montagnes et moi commençons à nous reveiller...

Col du Tondu qui permet de basculer coté Chappieux (itinéraire prévu initialement)

Col du Tondu qui permet de basculer coté Chappieux (itinéraire prévu initialement)

Le petit Col raide en dessous de l'arête neigeuse

Le petit Col raide en dessous de l'arête neigeuse

L'arête neigeuse qui mène au Pain de Sucre

L'arête neigeuse qui mène au Pain de Sucre

Mont Tondu (3 196m)
Belle arête

Belle arête

Vue du Sommet coté Mont Blanc

Vue du Sommet coté Mont Blanc

Arête rocheuse entre le Pain de Sucre et le Tondu

Arête rocheuse entre le Pain de Sucre et le Tondu

Descente vers Jovet

Descente vers Jovet

Col d'enclave (itinéraire prévu J3)

Col d'enclave (itinéraire prévu J3)

Passage de la cascade........

Passage de la cascade........

Lacs Jovet

Lacs Jovet

Vue sur l'itinéraire de descente

Vue sur l'itinéraire de descente

Mont Tondu (3 196m)
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Mont Blanc
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 21:23

Mercredi 20 Juillet 2016

 

Nous quittons la voiture au Crôt (Sixt Fer à Cheval) et suivons la piste forestière qui mène aux chalets de Salvadon. Nous gagnons le fond de l’alpage et repérons une sente marquée de cairns que nous suivons aisément au début. Puis, elle se perd un peu dans la deuxième partie plus raide et plus accidentée. Nous remontons au mieux les éboulis de l’arête de Trécot en visant le passage de « la boîte aux lettres ».

Nous atteignons ensuite une corde fixe qui permet de rejoindre plus facilement le bas du passage de « la boîte aux lettres » qui, lui, est équipé d’une chaine. Le passage n’est pas haut, le sac à dos frotte un peu le plafond rocheux, il faut se faire « plat » sur quelques mètres afin de gagner la sortie de ce drôle de tunnel. 

Nous sortons au pied d’un joli cairn soulignant un petit col entre Les Avoudrues et la Pointe de Bellegarde. Le sommet se trouve à une dizaine de minutes de là.

Pour la descente, nous avons profité de la bonne quantité de neige restante dans ce secteur pour glisser rapidement jusqu’au Col des Chambres. Du col, nous sommes descendus dans le Vallon de la Vogealette puis nous avons obliqués en direction du Pas de l’Ours. C’est un passage un peu délicat car il est constamment humidifié par une jolie cascade et son sol schisteux a tendance à se déliter.  Nous traversons prudemment cette difficulté sous l’œil attentif des étagnes avant de retrouver un sentier bien marqué.

Comme nous rejoignions le chemin qui mène au lac de Vogealle, nous avons fait un petit détour pour le pique-nique.

En début d’après-midi, nous reprenons notre descente vers le Refuge de Vogealle, puis la buvette du Boret et enfin le Pas du Boret où le  sentier plonge droit en bas en direction du cirque du Fer-à-Cheval.

Mais pour nous, ce n’est pas fini ! Il nous faut retourner au Crot ; nous suivons le chemin de Giffrenant puis traversons la route départementale afin de d’emprunter la piste qui longe le Giffre par sa rive gauche et nous ramène au Crot après une longue marche à plat d’au moins 5kms.

Dénivelé positif : 1 700m

 

A la sortie de la forêt

A la sortie de la forêt

Chalets de Salvadon

Chalets de Salvadon

Pointe de Bellegarde (2 514m)
Salvadon et Pointe Rousse

Salvadon et Pointe Rousse

On prend de la hauteur

On prend de la hauteur

Toujours plus haut

Toujours plus haut

Sous le passage de la Boîte aux lettres

Sous le passage de la Boîte aux lettres

Alpage de Salvadon et Pointe Sans Bêt

Alpage de Salvadon et Pointe Sans Bêt

Y'a un crapaud dans la boite aux lettres...

Y'a un crapaud dans la boite aux lettres...

Les Avoudrues

Les Avoudrues

Pointe Sans Bêt

Pointe Sans Bêt

On voit le refuge tout en bas a gauche!

On voit le refuge tout en bas a gauche!

Les avoudrues et le vallon du Folly

Les avoudrues et le vallon du Folly

La Pointe de Bellegarde vue depuis le Col des Chambres

La Pointe de Bellegarde vue depuis le Col des Chambres

La cascade au dessus du Pas de l'Ours

La cascade au dessus du Pas de l'Ours

Lac de Vogealle

Lac de Vogealle

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Haut Giffre
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 04:55

Samedi 16 Juillet 2016

 

Nous cherchions une petite Rando pour profiter d’une belle journée sans trop se fatiguer, et nous avons opté pour la traversée du petit Bargy.

Nous partons de St Bruno et remontons la piste forestière jusqu’au gîte de Malatrait puis jusqu’à la ferme de La Cha. Nous passons par la grotte de la vierge et sa cloche suspendue comme une église. Nous continuons ensuite en direction du Col de l’Encrenaz, le sentier se redresse au fur et à mesure de la progression. Après quelques pas de varappe nous sortons au Col. Quelques minutes plus tard nous atteignons la Croix d’Encrenaz et enfin le sommet du Petit Bargy.

Nous nous attardons au sommet bien à l’abri du vent afin de jumeler les sommets alentours puis repartons en direction de la Tête des Bécus.

Le cheminement sur l’arête est heureusement bien repéré  par des marques rouges car ce n’est pas si évident de se diriger dans ce dédale de Lapiaz.

Nous entamons la descente et faisons un long arrêt apéro-casse-croute-chouette-y’a-du-rouge-avec-la-tomme !

Après le réconfort il faut retourner à l’effort, nous continuons notre descente vers La Cha afin de terminer notre petite boucle.

 

Dénivelé positif : 900m

St Bruno

St Bruno

Ferme de La Cha

Ferme de La Cha

Le petit Bargy (2 098m)
En prenant de la hauteur

En prenant de la hauteur

Montée au Col de l'Encrenaz

Montée au Col de l'Encrenaz

Vue du sommet

Vue du sommet

Champs de trolle des alpes

Champs de trolle des alpes

Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Bornes-Aravis
commenter cet article