Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 13:50

Jeudi 6 Juillet 2017

Nous laissons la voiture à la sortie du village de Finhaut et suivons tranquillement la route goudronnée jusqu’à la Léchère. Nous quittons la route après le réservoir et rejoignons le sentier qui monte à l’alpage de Fenestral puis au Plan des Marais. Le col de Fenestral est en vue, nous connaissons bien cette montée et savons que, plus nous approchons du col, plus elle est raide. Heureusement, la brise vient nous rafraîchir à l’approche de la partie la plus raide.

Au col, nous regardons encore une fois le topo et enfilons nos baudriers. Nous marchons jusqu’à l’attaque et sortons la corde au pied des difficultés. C’est parti pour une belle traversée des arêtes jusqu’à la croix sommitale. Le rocher agrippe bien, la progression n’est jamais difficile mais quelques fois assez aérienne. Le sommet enfin atteint, nous profitons de la vue sur les sommets suisses et français. Le Luisin, La Tour Sallière, Fontanabran, La Verte, Le chardonnet, L’Aiguille du tour…

Nous poursuivons ensuite sur le fil de l’arête sur une quarantaine de mètres afin de rejoindre l’amarre du rappel pour redescendre. Les trente mètres de rappel avalés, nous rangeons la corde et reprenons la marche afin de retourner au col pour un pique-nique bien mérité.

Mais nous ne voulons pas en rester là, nous entamons la descente vers Emaney. Le sentier chemine entre les rochers jusqu’au lacs de Blantsin (2 148m). Il est heureusement bien balisé sinon il pourrait être un peu difficile de se repérer dans ce dédale de granites. Nous poursuivons notre descente et une fois passé le ruisseau de Triège, l’environnement change brutalement. Les rochers laissent place à une végétation luxuriante. Nous arrivons à l’alpage d’Emaney et prenons la piste forestière en direction des Marecottes. A la Tinde (1 667m), nous quittons la piste et traversons une nouvelle fois le Triège pour descendre vers la Crette (1 350m). Nous bifurquons une dernière fois en direction de la Tête de la Boffa puis empruntons le sentier des Six Doigts pour rejoindre le They. Il ne nous reste plus qu’à regagner la voiture qui nous attend à quelques minutes d’ici.

Dénivelé positif cumulé : 1 300m

Plan des Marais

Plan des Marais

Anémones Pulsatilles

Anémones Pulsatilles

Vue depuis le col de Fenestral

Vue depuis le col de Fenestral

Dent d'Emaney, Luisin

Dent d'Emaney, Luisin

Pendant l'ascension, Fontanabran, Bel Oiseau, Tour Sallière

Pendant l'ascension, Fontanabran, Bel Oiseau, Tour Sallière

Passage permettant de rejoindre le fil de l'arête

Passage permettant de rejoindre le fil de l'arête

Sur l'arête

Sur l'arête

Depuis le sommet

Depuis le sommet

Depuis le sommet

Depuis le sommet

Panorama sur les vallées suisses

Panorama sur les vallées suisses

La traversée effectuée jusqu'à la croix

La traversée effectuée jusqu'à la croix

Descente côté Emaney

Descente côté Emaney

Lac Blantsin

Lac Blantsin

Alpage d'Emaney

Alpage d'Emaney

Alpage d'Emaney

Alpage d'Emaney

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Aiguilles Rouges Valais
commenter cet article
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 13:17

Dimanche 18 Juin 2017

Je perçois de l’agitation autour de moi, je m’extirpe doucement de mon sommeil, tiens, pour une fois je n’ai pas trop mal dormi au refuge. Il est 3h50, nous nous préparons rapidement, avalons un thé et quelques tartines avant de passer récupérer le reste de notre équipement au rez-de-chaussée.  

La nuit est assez douce, nous descendons d’une centaine de mètres afin de rejoindre le départ du sentier au bout du lac. Nous remontons le fil de la moraine une vingtaine de minutes puis le sentier oblique sur la gauche en direction d’un replat au pied des barres. Nous traversons un névé puis un autre, la neige est molle, il n’a pas fait très froid pendant la nuit. Nous arrivons au pied d’un passage plus raide au moment où le jour commence à poindre. Nous éteignons les frontales et chaussons les crampons. Après cette petite pente, nous traversons de nouveau en direction d’un passage rocheux qui permet de rejoindre une langue  de neige au-dessus de la barre rocheuse. Nous prenons pied sur le glacier des Grands Couloirs vers 3 000m. Nous cheminons tranquillement sur la neige enfin durcie par le gel, puis faisons une nouvelle pause vers 3 200m pour nous encorder. A partir d’ici, la pente se raidit jusqu’à 42° pour le passage le plus raide. Nous montons en zig-zag dans la pente jusqu’à 3 600m où l’inclinaison devient moins prononcée. Enfin, nous débouchons au Col des Grands Couloirs (3 700m) et le sommet est en vue. Nous nous dirigeons vers l’antécime puis remontons l’arête sommitale jusqu’au sommet.

Il est 8h, nous sommes seuls pour profiter de cette vue magnifique, c’est grandiose. Le paysage s’ouvre sur les plus hauts sommets de Tarentaise et de Maurienne mais aussi sur le Mont Blanc, la Barre des Ecrins et d’autres encore.

Les cordées suivantes commencent à arriver, nous libérons la place avant l’embouteillage d’un dimanche matin. Nous descendons efficacement le glacier tandis que les derniers peinent dans la montée des Grands Couloirs. De retour au pied de la moraine, nous décidons de remonter au refuge boire une bière bien méritée ! Il est 10h40, nous profitons de la terrasse toute la fin de matinée en regardant les cordées redescendre. Un petit casse-croute et c’est reparti, nous choisissons de passer par la combe de l’Arcelin pour retourner au parking des Fontanettes. Le sentier est un peu plus pénible car il est jonché de lapiaz mais le cadre est plus sauvage que l’autre côté.

Dénivelé positif cumulé : Environ 1 500m

Les premiers rayons de soleil lèchent les glaciers de la Vanoise

Les premiers rayons de soleil lèchent les glaciers de la Vanoise

Selfie

Selfie

Depuis le col des Grands Couloirs, on apperçoit de l'autre côté....

Depuis le col des Grands Couloirs, on apperçoit de l'autre côté....

Epena, Glière, Grand Bec...

Epena, Glière, Grand Bec...

Panorama depuis le sommet, Pointe Mathews

Panorama depuis le sommet, Pointe Mathews

Vallon de la Leisse

Vallon de la Leisse

Vue côté Champagny, massif du Vallaisonnay

Vue côté Champagny, massif du Vallaisonnay

Pointe Mathews, Col des Grands Couloirs

Pointe Mathews, Col des Grands Couloirs

La Grande Casse (3 855m)
Dans le rétro, le sommet que nous venons de quitter

Dans le rétro, le sommet que nous venons de quitter

Les derniers sortent de l'ombre

Les derniers sortent de l'ombre

Bas du glacier, Aiguille de la Vanoise, Lac Long, Refuge

Bas du glacier, Aiguille de la Vanoise, Lac Long, Refuge

Au pied des Grands Couloirs, fin de la partie raide

Au pied des Grands Couloirs, fin de la partie raide

Descente vers le refuge tout petit tout en bas

Descente vers le refuge tout petit tout en bas

Lac Lonc, Aiguille de la Vanoise

Lac Lonc, Aiguille de la Vanoise

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Vanoise
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 21:52

Samedi 17 Juin 2017

Voilà plusieurs années déjà que je délaisse un peu les montagnes de ma terre natale. Alors pour ce week end de grand beau temps, nous partons gravir le point culminant de Tarentaise !

 

Nous laissons la voiture sur le parking des Fontanettes et prenons le GR55 menant au refuge. Avec les sacs un peu lourds sur le dos et la chaleur de ce milieu de matinée, nous apprécions le départ en forêt. Lorsque nous en sortons vers 1 800m nous ralentissons un peu la cadence, nous ne sommes pas pressés. Nous passons le refuge des Barmettes et les sommets commencent à apparaître sur la carte postale. Bientôt, nous arrivons au Lac des Vaches et notre objectif s’impose en toile de fond. Nous traversons par le gué le lac de plus en plus asséché et poursuivons notre montée vers le lac Long.

Nous arrivons ensuite au refuge où nous prenons nos quartiers pour le reste de l’après-midi.

 

Dénivelé positif : 900m

Refuges de Barmettes

Refuges de Barmettes

Murgers bordant le chemin

Murgers bordant le chemin

Lac des vaches

Lac des vaches

Grande Casse

Grande Casse

Grande Casse et lac Long

Grande Casse et lac Long

Lac Long et Aiguille de la Vanoise

Lac Long et Aiguille de la Vanoise

Refuge du Col de la Vanoise

Refuge du Col de la Vanoise

Pointe de Pierre Brune

Pointe de Pierre Brune

Dernier rayon de soleil

Dernier rayon de soleil

Refuge du Col de la Vanoise (2 515m)
Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Vanoise
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 16:07

Dimanche 11 Juin 2017

Nous quittons la voiture au Col de la Forclaz, il fait déjà chaud à 1 500m. Nous entamons la marche par une traversée tranquille menant à l’alpage de la Giète. Nous contournons la maisonnette et poursuivons le sentier en direction du col (environ 2 300m) qui marque la fin de la combe de la Luy. La combe a été piétinée par les vaches à la saison dernière et dévastée par une avalanche cet hiver. Nous suivons au mieux le sentier entre les troncs d’arbre, les ruisselets et les rhododendrons. A partir de ce petit col nous remontons dans les pentes herbeuses des Combes. Nous contournons quelques névés  et rejoignons le sommet en suivant une sente peu marquée.

La vue s’ouvre sur le glacier de Trient, l’Aiguille du Tour, Le génépi, le Chardonnet, le Grand Combin et d’autres encore.

Comme il est encore trop tôt pour le casse-croute nous décidons de traverser jusqu’au deuxième sommet noté 2 655m sur la carte suisse. Nous suivons le fil de l’arête au mieux et louvoyons entre les rochers jusqu’à ce petit sommet. Voyant que l’arête passe bien et qu'une légère brise bien agréable vient nous rafraîchir, nous poursuivons notre traversée jusqu’à la Croix des Prélayes.

Après la pause pique nique, nous descendons dans les prés en direction de l’alpage des Prélayes afin de prendre la piste forestière qui redescend au Col de la Forclaz.

Dénivelé positif : Environ 1 300m

Combe de la Luy et le col tout au fond

Combe de la Luy et le col tout au fond

Combe de la Luy vue depuis le col

Combe de la Luy vue depuis le col

Les Combes

Les Combes

Les Combes

Les Combes

Sommet

Sommet

Depuis le sommet, Glacier de Trient, Aiguille du Tour, Chardonnet...

Depuis le sommet, Glacier de Trient, Aiguille du Tour, Chardonnet...

Panorama

Panorama

Grand Combin, Clocher d'Arpette, Fenêtre de Grone, Six Carro

Grand Combin, Clocher d'Arpette, Fenêtre de Grone, Six Carro

Arête entre le premier et le deuxième sommet

Arête entre le premier et le deuxième sommet

Suite de la traversée entre le 2eme sommet la croix des Prélayes

Suite de la traversée entre le 2eme sommet la croix des Prélayes

fin de la traversée, en dessous de la Croix

fin de la traversée, en dessous de la Croix

Retour au col de la Forlaz par la piste

Retour au col de la Forlaz par la piste

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Mont Blanc Valais
commenter cet article
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 04:43

Samedi 08 Avril 2017

Avec un peu de retard, voici la dernière sortie de l’hiver.

Nous laissons la voiture sur le parking du Pied du Crêt et débutons la course à plat dans une prairie où quelques veaux broutent au milieu des pâquerettes. L’ambiance n’est plus vraiment hivernale…

Nous poursuivons sur le sentier qui monte en lacets le long du ruisseau des Landes. La forêt est agréable et rend la progression plus plaisante car le chemin lui-même est assez raide pour des randonneurs munis de chaussures de ski… Après une petite heure-et-demie de marche, rythmée par le chant des oiseaux, nous sortons de la forêt et d’un coup, nous trouvons la neige ! Nous sommes juste en dessous du refuge de Folly (1 560m).

Nous chaussons les skis pour les deux tiers de la rando restants. Nous suivons approximativement l’itinéraire d’été jusqu’au lac des Chambres. Ensuite nous devons redescendre quelques mètres pour traverser le lac invisible sous son épais manteau de glace et de neige. Nous reprenons notre montée en direction du Col des Chambres puis du Grand Névé, cette grande pente située sous la pointe de Bellegarde. Nous atteignons le sommet en fin de matinée sous un soleil radieux. Nous profitons de la douceur et de la superbe vue qui nous entoure.

Après une bonne pause au sommet nous nous élançons dans la descente. Le Grand Névé n’a pas encore décaillé mais malgré une neige un peu dure ce n’est pas désagréable. Nous retraversons le lac et arrivons au pied de la petite moraine qu’il faut maintenant remonter. Nous optons pour une montée à pied, skis sur l'épaule. Ce court effort effectué, nous reprenons notre descente en bonne neige de printemps pour quelques virages. Mais à l’approche du refuge, sur les pentes bien à l’ombre, la neige reste très dure, les skis vibrent, les chaussettes descendent et les dents claquent ! Nous sommes presque contents de déchausser à l’entrée de la forêt pour finir à pied ! 

Dénivelé positif cumulé : 1 700m
                                          
Montée bien à l'ombre, au dessus du refuge de Folly

Montée bien à l'ombre, au dessus du refuge de Folly

Premiers rayons de soleil

Premiers rayons de soleil

et on retourne dans l'ombre

et on retourne dans l'ombre

Sur le lac des Chambres

Sur le lac des Chambres

Vue sur Salvadon et la Pointe Sans Bêt depuis le passage de la Boite aux lettres

Vue sur Salvadon et la Pointe Sans Bêt depuis le passage de la Boite aux lettres

A l'approche du sommet sur fond d'Avoudrues

A l'approche du sommet sur fond d'Avoudrues

Vue depuis le sommet sur le Tenneverge et les autres

Vue depuis le sommet sur le Tenneverge et les autres

On laisse la place aux suivants

On laisse la place aux suivants

Deux Fourmis dans l'immensité blanche

Deux Fourmis dans l'immensité blanche

Retour dans l'étroit passage du lac

Retour dans l'étroit passage du lac

Petite remontée

Petite remontée

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Haut Giffre
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 17:12

Jeudi 30 Mars 2017

La lueur du jour filtre à travers le volet de la petite chavanne encore endormie. Il est l’heure pour nous de quitter la chaleur des duvets pour retrouver le froid déposé par la nuit. Heureusement le poêle à bois réchauffe rapidement l’intérieur.

Nous laissons la petite chavanne retrouver sa tranquillité et partons en direction du Buet dont le sommet est déjà baigné de  soleil. Nous traversons la Diosaz et remontons en rive gauche pour trouver les pentes du col de Salenton encore marquées par nos traces de la veille. Dès que la pente se raidit, nous mettons les couteaux et reprenons notre montée tandis que le soleil gagne du terrain sur le haut du col. Nous marquons une pause au col puis rejoignons quelques randonneurs sur l’itinéraire de montée de la voie normale. Nous passons la Table au Chantre et entamons la partie un peu plus raide sous le pluviomètre avant de déboucher sur l’arête conduisant au sommet.

Le paysage est toujours aussi beau mais nous ne nous attardons pas pour profiter d’une neige bien revenue. Nous décidons de descendre par le Creux aux Vaches où nous trouvons une neige excellente.

Dénivelé positif : Environ 1 300m

 

Les pentes du col encore à l'ombre

Les pentes du col encore à l'ombre

Les Fiz au soleil

Les Fiz au soleil

En montant...

En montant...

Dans la partie plus raide..

Dans la partie plus raide..

Panorama

Panorama

Sur le haut du Creux aux vachesn

Sur le haut du Creux aux vachesn

Un peu plus bas dans le ruisseau

Un peu plus bas dans le ruisseau

C'est raide

C'est raide

Ca va, ça va, j'arrive...

Ca va, ça va, j'arrive...

Vue d'ensemble sur le Creux aux Vaches

Vue d'ensemble sur le Creux aux Vaches

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Aiguilles Rouges
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 04:54

Mercredi 29 Mars  2017

Nous voilà partis pour deux jours en montagne afin de profiter du soleil et de la bonne neige de printemps. Nous chaussons les skis au départ du Buet mais à l’attaque de la forêt nous devons déchausser jusqu’à la buvette de la Cascade. Ensuite le sentier est encore bien enneigé mais très vite un nouvel obstacle s’impose : le passage de la petite passerelle est recouvert d’un monceau de glace à son extrémité. La vue du torrent bouillonnant deux mètres plus bas ne me rassure pas vraiment alors nous prenons le temps de tailler quelques pas au piolet pour faciliter le passage.

Après cela, la montée est plutôt plaisante malgré la nécessité de mettre les couteaux à l’approche du refuge.  Puis nous atteignons notre premier objectif, le Col Bérard. Nous retirons les peaux et basculons de l’autre côté pour une petite descente. Nous nous arrêtons au pied du cône qui nous permet de remonter en direction de l’Aiguille de Berard et de sa Brèche éponyme. 

Nous n’irons pas jusqu’à la brèche aujourd’hui mais coupons juste en dessous à travers la montagne de Monjus afin de rejoindre les pentes du col de Salenton. Puis nous descendons vers les Petits Plans et traversons la Diosaz bien recouverte de neige. Enfin, nous arrivons à Villy pour y passer la nuit bien au calme.

Dénivelé positif : Environ  1500m

Vallon de Bérard vu depuis le col

Vallon de Bérard vu depuis le col

De l'autre côté du col, les Fiz et la Pointe noire

De l'autre côté du col, les Fiz et la Pointe noire

Un groupe venant des Crochues prenant le soleil

Un groupe venant des Crochues prenant le soleil

Montée à la brèche

Montée à la brèche

Sur l'arête menant à l'aiguille Bérard

Sur l'arête menant à l'aiguille Bérard

Combe de l'envers de Bérard, le Pouce, la Floria...

Combe de l'envers de Bérard, le Pouce, la Floria...

Brèche en vue

Brèche en vue

Montée sur l'arête

Montée sur l'arête

Envers du col Bérard

Envers du col Bérard

Les Fiz

Les Fiz

En arrivant à Villy

En arrivant à Villy

Objectif de demain, le Buet

Objectif de demain, le Buet

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Aiguilles Rouges
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 18:38

Lundi 20 Mars 2017

Pour notre dernière rando dans le Valsavarenche, nous décidons de retourner à Pont pour éviter la séance de portage de la veille.  Comme deux jours auparavant, nous remontons la piste spéciale randonneurs du domaine de ski de fond mais cette fois, nous quittons rapidement le vallon de la Seyvaz pour suivre le sentier d’accès au refuge Vittorio Emmanuel. Nous mettons tout de suite les couteaux car la neige est dure et le chemin est assez raide. Mais lorsque nous quittons la forêt et entamons la montée dans le couloir, également emprunté à la descente, les conditions deviennent plus difficiles. La neige est râpée par les virages des skieurs qui descendent l’après-midi puis redurcie par le gel nocturne. La pente étant soutenue, les skis ne portent pas à plat et manquent d’adhérence. Il faut viser les reliefs créés sur la neige pour que les pointes des couteaux aient de quoi s’agripper. A la sortie de ce couloir, la pente devient moins raide et la progression plus facile. Mais une bonne dose d’énergie a été dépensée !

Nous passons au refuge et profitons de sa terrasse déserte pour faire une petite pause. Nous repartons vers notre objectif et prenons pied sur le glacier de Montcorvé qui est assez plat et permet de reprendre quelques forces. Le col est en vue, j’ai l’impression d’y être mais ce plat est trompeur et il me faut encore un bon moment pour l’atteindre.

Nous profitons de la vue sur le Val Orco, la Tresenta, le Ciaforon, le Grand Paradis et les autres, puis prenons le chemin du retour. Nous choisissons de rejoindre les pentes situées sous le col du Grand Etret plutôt que le couloir par lequel nous sommes montés. La suite de la descente est plutôt bonne.

Dénivelé positif : 1 400m

A la sortie de la partie raide sous le refuge, j'arrive péniblement..

A la sortie de la partie raide sous le refuge, j'arrive péniblement..

Refuge Vittorio Emmanuel

Refuge Vittorio Emmanuel

Col de Montcorvé – Val savarenche (3 300m)
Tresenta

Tresenta

Petites vaguelettes, mer peu agitée....

Petites vaguelettes, mer peu agitée....

Ciaforon

Ciaforon

De l'autre côté du col, le Val d'Orco

De l'autre côté du col, le Val d'Orco

Tresenta et Grand Paradis vus du col

Tresenta et Grand Paradis vus du col

Col de Montcorvé – Val savarenche (3 300m)
De retour vers le Vallon de Seyvaz

De retour vers le Vallon de Seyvaz

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Val d'Aoste Val Savarenche
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 20:23

Dimanche 19 Mars 2017

Aujourd’hui nous partons explorer un autre coin du Valsavarenche, nous avons fait un petit repérage la veille et avons bien noté que le portage allait être de rigueur. Nous avions visé ce col l’hiver dernier lorsque nous avions randonné dans le Val de Rhême qui se trouve juste derrière. Nous garons donc la voiture à Eaux Rousses et fixons les skis sur les sacs puisque de toute évidence, nous n’allons pas en avoir besoin tout de suite. Nous prenons le sentier de l’Alta Via 2 et montons tranquillement dans la forêt. Heureusement le chemin n’est pas très raide et plutôt plaisant, même en chaussures de ski. Après environ une heure de marche, nous dépassons le vieux chalet en ruine de Rondzegou et sortons du bois. Il est temps de chausser les skis. Nous faisons quelques conversions dans l’alpage de Sopranaz et rejoignons le petit chalet de pierres noté 2 408m sur la carte. Notre objectif apparait, il nous faut passer un petit goulet afin d’atteindre le pied du col. Quelques conversions plus tard, nous sommes au sommet pour profiter de la superbe vue sur les plus hauts sommets alentour ; Grand Paradis, Grivola, Cime d’Entrelor…

Nous nous élançons dans la descente et après quelques virages en neige légèrement croutée, nous trouvons de la très bonne neige de printemps jusqu’à l’alpage de Sopranaz. La dernière partie a déjà trop chauffé et la neige est bien pourrie mais heureusement nous regagnons rapidement la forêt pour une pause casse-croute bien méritée avant la descente à pied.

Dénivelé positif : 1 300m

Montée dans l'alpage Sopranaz

Montée dans l'alpage Sopranaz

Le Col de Sort – Valsavarenche (2 964m)
Le Col de Sort – Valsavarenche (2 964m)
Le Col de Sort – Valsavarenche (2 964m)
Chalet noté 2 408m

Chalet noté 2 408m

Le Col de Sort – Valsavarenche (2 964m)
Col en vue

Col en vue

Arrivée sous le col sur fond de Grivola

Arrivée sous le col sur fond de Grivola

Côté Val de Rhème

Côté Val de Rhème

Le Col de Sort – Valsavarenche (2 964m)
Belle descente du col

Belle descente du col

Le Col de Sort – Valsavarenche (2 964m)
Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Val d'Aoste Val Savarenche
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 20:09
Samedi 18 Mars 2017
 
 
Premier jour d’une petite série Valdôtaine ; cette année nous avons jeté notre dévolu sur le Valsavarenche. Ce matin le temps est un peu mitigé mais, pour sûr, bien meilleur qu’en France. Nous découvrons, un peu déçus, qu’il y a moins de neige que chez nous alors pour cette première sortie nous assurons le coup en partant de Pont (1 950m). Nous chaussons les skis dès le départ et empruntons la piste prévue pour les randonneurs qui longe le domaine nordique. Vers Breuil nous quittons la piste pour démarrer la montée dans le vallon de Seyvaz. La pente se redresse et la vallée s’élargit tandis que nous prenons pied sur le glacier du Grand Etret. Nous montons tranquillement jusqu’au col où nous sommes cueillis par un vent fort et froid. Impossible de s’attarder ici nous retirons rapidement les peaux et prenons le même itinéraire pour redescendre. La neige est en poudre dense sur le haut puis en neige de printemps un peu plus bas, avec le soleil qui perce à travers les nuages, on peut dire que c’est une sortie réussie!
 
Dénivelé positif : 1 200m
Début du vallon

Début du vallon

Un peu plus haut

Un peu plus haut

Montée au Col

Montée au Col

Col du Grand Etret (3 144m)
Col Oriental du Grand Etret

Col Oriental du Grand Etret

Cuccagna et Cima di Courmaon

Cuccagna et Cima di Courmaon

Vue sur le vallon depuis le haut

Vue sur le vallon depuis le haut

Fond du vallon, vers Pont

Fond du vallon, vers Pont

Hameau Tignet sur la route du retour

Hameau Tignet sur la route du retour

Repost 0
Published by mountain-forever.over-blog.com - dans Val d'Aoste Val Savarenche
commenter cet article